Pierre Boujut (1913-1992) et la Tour de feu
Article mis en ligne le 22 avril 2015
dernière modification le 24 mai 2015

par rfu
logo imprimer
JPEG - 12.4 ko

Pierre Boujut, né en 1913 et mort en 1992 à Jarnac, en Charente, est un écrivain et poète français. Tonnelier puis marchand de fer de son état, pacifiste et libertaire, il vient à l’écriture vers sa vingtième année et lance successivement, à partir de 1933, trois revues, dont La Tour de Feu, créée en 1946. (…) Il poursuit la publication jusqu’en 1981.

Pierre Boujut, Un mauvais Français, Arléa, 1989 (souvenirs).

« Esprit libre et libertaire, Pierre Boujut n’a eu de cesse de fédérer autour de son ardent désir de ‘revue internationaliste de création poétique’ un important groupe d’amis, quelque peu anarchistes, comme les poètes Adrian Miatlev, Edmond Humeau, Jean Follain, le grammairien Pierre Chabert, l’érudit Fernand Tourret.

Moins proches, mais très présents dans la revue, figurent encore Emmanuel Eydoux, Georges-Arthur Goldschmidt, Pierre Chaleix, Gaston Ferdière, René Lacote, Jean Rousselot, Claude Sernet, Eugène Guillevic, Christian Prigent, André Laude.

Tous les 14 juillet, ‘les amis de La Tour de Feu‘ se réunissaient dans le chai de Pierre Boujut à Jarnac, tandis que le reste du temps, les Parisiens se retrouvaient au café-tabac Le Saint-Claude, boulevard Saint-Germain.
Biographie IMEC - Institut mémoires de l’édition contemporaine

Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

0 | 5

Thierry Maricourt (1960)
le 23 avril 2015
par rfu
Jean Rollin (1938-2010)
le 23 avril 2015
par rfu
Maurice Frot (1928-2004)
le 23 avril 2015
par rfu
Armand Salacrou (1899-1989)
le 22 avril 2015
par rfu
René Fallet (1927-1983)
le 22 avril 2015
par rfu

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44