Léo Campion (1905 – 1992)
Article mis en ligne le 1er août 2015
dernière modification le 23 septembre 2015

par RFU
logo imprimer

Léon Campion, dit Léo Campion, né le 2 mars 1905 à Paris et mort le 6 mars 1992 dans la même ville, est un personnage à multiples facettes, chansonnier, acteur, humoriste et caricaturiste, Régent de l’Institut de Pataphysique et Grand Maître de la Confrérie des Chevaliers du Taste Fesses, mais aussi franc-maçon, libre-penseur, objecteur de conscience, pacifiste, antimilitariste, libertaire et historien de l’anarchisme.

* * *

Le Drapeau noir, l’Équerre et le Compas est un recueil de biographies d’anarchistes francs-maçons et/ou de francs-maçons anarchistes

Léo Campion a d’abord réservé cet ouvrage à une diffusion strictement interne à la Franc-Maçonnerie. Il fut édité, une première fois en 1969, sous le titre Les Anarchistes dans la Franc-Maçonnerie ou Les Maillons Libertaires de la Chaîne d’Union aux Éditions Culture et liberté (Marseille).

En 1978, revu et considérablement remanié, il fut édité, cette fois à l’intention de tous les publics, sous le titre actuel Le drapeau noir, l’Équerre et le Compas aux Éditions Goutal-Darly (Montrouge).

En 1996, une synthèse de ces deux versions fut éditée par la Maison de la Solidarité et de la Fraternité d’Évry et les Éditions Alternative libertaire (Bruxelles-Oléron), rééditée une première fois en 2002, puis en 2004, sous la forme d’une brochure afin de lui donner une plus large diffusion.

En 2013, les éditions K’A. ont publié Le drapeau noir, l’équerre et le compas, augmenté de deux textes de Patricio Salcedo « Anarchie Franc-maçonnerie même combat » et « Léo Campion - Le trublion anarchiste qui a réussi sa vie ». (wikipedia)

* * *

Léo Campion était un militant libertaire, objecteur de conscience, ami d’Ascaso et de Durruti, de Louis Lecoin et de Georges Brassens. Chansonnier émérite, il fut directeur artistique des cabarets Les Trois Maillets, le Caveau de la République et de la cave Le Tabou. Il y fit se produire le groupe des trois Léo – Léo Noël, Léo Ferré, Léo Campion –, Francis Lemarque, Cora Vaucaire, Catherine Sauvage, Lester Young, Sarah Vaughan, Boris Vian, Jean Poiret, Michel Serrault, Pierre Dac, j’arrête, la liste est interminable… Il soutint très souvent Le Monde libertaire, en venant raconter ses facéties de chansonnier montmartrois aux galas que la FA organisait en ce temps-là. (par Patricio Salcedo).

Portrait par Patricio Salcedo

Dans la même rubrique

0 | 5

Robert Proix (1895-1978)
le 23 septembre 2015
par RFU
André Prudhommeaux (1902 - 1968)
le 3 août 2015
par RFU
Louis Mercier (1914 - 1977)
le 1er août 2015
par RFU
Ernestan (1898 - 1954)
le 1er août 2015
par RFU
Han Ryner (1861 - 1938)
le 1er août 2015
par RFU

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44