Victor Serge (1890-1947)
Article mis en ligne le 1er mai 2015
dernière modification le 6 mai 2015

par RFU
logo imprimer
JPEG - 127.2 ko

Victor Serge, de son vrai nom Viktor Lvovitch Kibaltchiche (Bruxelles, 30 décembre 1890 - Mexico, 17 novembre 1947) était un révolutionnaire et écrivain francophone, né en Belgique de parents russes émigrés politiques.

En 1909, il quitte la Belgique pour Paris, où il continue à écrire dans la presse anarchiste (l’anarchie, le journal d’Albert Libertad, avec pour pseudonyme « Le Rétif ») et à tenir des conférences politiques. C’est dans ce cadre qu’il est impliqué dans l’affaire de la bande à Bonnot. Pour avoir hébergé les principaux membres de la bande et refusé de les dénoncer, il est condamné en 1912 à cinq ans de réclusion, qu’il effectue de 1912 à 1916,

Dans son œuvre littéraire, Victor Serge ne cesse de défendre la liberté et de critiquer les sociétés qui l’entourent par le récit de sa vie ou de ses rencontres : les démocraties inhumaines par exemple avec Les Hommes dans la prison, ou le totalitarisme soviétique avec L’Affaire Toulaev.

Mémoires d’un révolutionnaire
(1901-1941), Le Seuil, 1951

Mémoires d’un révolutionnaire, Et autres écrits politiques
(1908-1947)

Robert Laffont, 2001 dans la collection Bouquins. Choix des textes et annotations par Jean Rière et Jil Silberstein.

Mémoires d’un révolutionnaire, 1905-1945, Montréal, Lux, 2010

Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44